Créations

Avent’Âge ou l’espace de créations

L’une des premières missions de l’Orchestre National Avent’âge est de créer des œuvres originales pour orchestre d’harmonie et plus spécifiquement

pour cette harmonie composée de musiciens de plus de 50 ans dont la vie et l’expérience ont donné un caractère particulier à cet ensemble instrumental.


2016 : Grande marche de concert N°1 pour orchestre d’harmonie,JC Leloup

composée par Jean-Claude Leloup, clarinettiste (clarinette en Mib, dite petite clarinette), au sein de l’orchestre AVent’Âge (cliquer pour voir l’analyse de l’oeuvre…par l’auteur lui-même) 


2010 – Poco ritenuto – Philippe Morino.

Philippe Morino et J-C Leforestier Les RéalisateursCompositeur de musiques de film, de publicités et de pièces de Théâtre, Philippe Morino a suivi l’évolution de l’orchestre National A’vent’âge avec beaucoup de sensibilité et d’intérêt. Après des années de maturation, il nous livre ce « Poco Ritenuto », musique originale en cinq parties, créé en octobre 2010 à Raismes et Le Quesnoy (Nord). 

Parallèlement à l’écriture de Poco Ritenuto, Philippe réalise un documentaire en compagnie de Jean-Christophe Leforestier et Eric Jarno le producteur, sur la vie et l’histoire de l’orchestre. Un pré-montage des séquences déjà tournées de ce film a précédé le concert, en février 2011 à Saint Romain, près du Havre.


2010 – Jazz au cœur des deux Harlem – Jean Louis Billoud.

Musicien de jazz accompli, Jean-Louis Billoud mène  une carrière de contrebassiste, chef, arrangeur de big band et compositeur.

Cette œuvre en quatre parties, créée à Belfort en mai 2010, dans le cadre du festival international de musique universitaire, nous plonge dans le jazz américain des années 80. Belle découverte pour ces instrumentistes de ce genre musical et de la pédagogie appliquée de cet homme si passionné.

2006 – Le sacre du canard  – Henri Loche.

Un lundi matin du mois d’octobre, j’ai pris le premier train qui relie Le Havre à Paris pour retrouver un compositeur : Henri Loche et sa compagne Françoise. Nous avons passé ensemble une journée mémorable d’où est né « le sacre du canard ». Sud ouest, foie gras, harmonie, tels étaient les ingrédients de notre « brain storming ». Le génie et l’humour d’Henri ont fait le reste. Quelques mois plus tard, Henri nous proposait une autre œuvre humoristique : « Méditation et danse des babouins » pour saxophone baryton et orchestre d’harmonie dont le soliste n’était autre que Jean Ballion, éminent saxophoniste mais aussi chef d’orchestre et arrangeur. Il a notamment arrangé Le cantique de Jean Racine, un tango d’Astor Piazzola pour saxophone baryton, violon alto (soliste Davia Binder) et orchestre d’harmonie puis un concerto pour violon alto et orchestre d’harmonie de Georges Philipp Telemann …


2005 – Rêves ibériques  – Christian Gondot.

Fort de son expérience de musicien et de chef, Christian Gondot, notre trompettiste soliste, imprégné de tous les genres musicaux, nous a concocté une pièce riche en rythmes entraînants  aux accords savoureux.


2004 – Hologramme – Guillaume Dervin.

Tous les points d’une même image passent  par le centre d’un prisme et cette image est restituée en 3 dimensions. Guillaume Dervin est une figure emblématique de notre association. Il en a été à la fois le régisseur, l’arrangeur (pour diverses transcriptions dont Armed man (The Mass for Peace) de Karl Jenkins, des grands airs d’opéra, (Spanish horn …) et le timbalier. Il a  composé cet «  Hologramme » fruit du travail d’un autodidacte passionné et généreux.


Juillet 2003 – Champagne et Camomille  – Eric Noyer.

La rencontre avec Corinne Poulain, fille de Jack, trompettiste de notre orchestre, a débouché sur une nouvelle et fructueuse collaboration : Chœurs, orchestre et création.

Avec Eric Noyer (fils de la contrebassiste d’Avent’âge) pour ses nombreuses œuvres écrites pour les chorales des établissements scolaires. Pendant une année, nous avons construit ce conte musical puis nous l’avons donné à Ecully (69).


Juillet 2001 – Mosaïques  de Thierry Müller.

Thierry Müller est sûrement l’un des compositeurs les plus doués de sa  génération.

Il était directeur au sein de la Communauté de communes de Port Jérôme, Gravenchon, Lillebonne (Seine Maritime).

De notre travail est né « Mosaïques » : trois mouvements qui illustrent l’histoire de l’orchestre, les différentes régions de France et l’ambiance chaleureuse et festive qui se dégage. Nous voulions ainsi célébrer les 10 ans d’existence de l’orchestre national avent’âge. Notre second CD « Mosaïques » voyait le jour sur les bords du lac d’Annecy …


Avril 1992 – Suite Flamboyante  avec Désiré Dondeyne.

La création de l’orchestre date du moment où Jack Lang, ministre de la Culture, avait lancé l’idée de « la Flamboyance », période où les institutions encourageaient les retraités à s’organiser eux-mêmes pour créer les structures qui allaient leur permettre de mieux développer leurs loisirs. Notre orchestre, porté par cette idée, s’est « naturellement » appelé «orchestre national des Flamboyants »  jusqu’à ce que le secrétaire de l’association Robert Sauvaget ait l’idée malicieuse de faire une contraction des caractéristiques de cet ensemble : orchestre à vent d’une part,  âge d’autre part : L’orchestre national A VENT’Age était né ! Il avait été, à l’époque, demandé à l’une des personnalités les plus reconnues de la musique d’harmonie en France, Désiré Dondeyne, de nous écrire une suite de danses (4). Cette œuvre qui, à première vue, était simple s’est révélée trop difficile pour le niveau de notre formation, à l’époque. Nous avons quand même réussi à en interpréter un mouvement et à l’enregistrer dans notre premier CD.