Les nouveaux

Joseph Texier (1er stage à PONS ( 17) en Juillet 2016)

Mon père, dirigeant l’harmonie de mon village natal du Marais poitevin était un trompettiste amateur très estimé dans la région ; j’ai étudié tout naturellement la musique et choisi la trompette. Avec le recul, j’aurais pu (dû ?) faire un choix plus… ”cool”.

Après mon service militaire à la musique de Garnison d’Alger, je me consacre totalement à la musique ; j’intègre la Batterie-Fanfare de la Musique de la Police Nationale comme trompette de cavalerie. Durant cette période, j’écume un certain nombre d’harmonies de la Région Parisienne, comme extra …très ordinaire.

Puis vient la période d’exil… Je suis admis à l’Orchestre de Mulhouse, puis à Strasbourg où je goûte aux joies et aux transes du répertoire symphonique. Parallèlement, je découvre l’Alsace, ses magnifiques paysages, les grandes promenades dans les Vosges et la gastronomie alsacienne. Tout en continuant à jouer pour l’Opéra du Rhin, comme “supplémentaire”, je franchis l’ex-frontière pour m’installer à Belfort et enseigner au conservatoire de cette ville jusqu’à ma retraite.

J‘habite à présent dans l’île d’Oléron où les coquillages sont plus abondants et frais que dans l’Est, mais la musique beaucoup moins, d’où ma joie d’être convié aux activités de l’Orchestre Avent’Age et de partager son ambiance extraordinairement accueillante.